Friday, September 30, 2011



Back Cover :
Amid the chaos of war, the Shadowhunters must decide to fight with the vampires, werewolves and others Downworlders – or against them. Meanwhile, Jace and Clary have their own decision to make: should they pursue the love they know is forbidden ?

Jace and Clary are following their path into the City of Glass with different missions to accomplish and to complete. Jace, invited by the Enclave, must prepare himself to fight his father in the war that threat every species.
As for Clary, she sneaks illegally into the cradle of Shadowhunters to save her mother. Along the way, she met Sebastian, with whom she forges great links. This young man will have an immediate role to play in the fight against Valentine. But the presence in the City of Glass of Clary, Luke and Simon sow trouble and many dangers will await our heroes. Will they manage to ignore their differences and reason with the Enclave to unite all species against a common enemy? Will Jace and Clary manage to find a solution to the growing attraction that tear them appart ?

The story continues to gain momentum. From the first lines, the action switches from New York to the birth city of the Shadowhunters. New sets, new characters and new fighting. We enjoy wandering through the imaginary town created and well described by Cassandra Clare.

Dangers are intensified, the monsters become more powerful than ever and the betrayal are everywhere. The reader is immersed in a fantasy thriller with demons and a great doses of magic that prevent it to release the third installment of this saga.The characters, too, continue to captivate the reader by the tragic adventures they go through. And the newcomers intrigues.
So Jace sinks into depression and slip himself beautifully on the costume of the romantic hero moving through its internal conflicts. Unable to fight against his attraction for Clary or against his reactions to Valentine, he becomes even more fearless rushing headlong in all conflicts .
As for Clary, she became more independent and attract problems like a magnet. Left to herself in a strange city, she proves to be resourceful and develop usefull diplomatic skill.

Even if the reader guess early in the story that the relationship between Clary and Jace can not remain frozen in an incestuous one, the pleasure remains intact when the author lifts the veil on our two heroes. Let the reader be fooled by a good romantic writting plot...

We also discover the past of many Shadowhunetsr such as the Lightwoods, Luke, Valentine and Jocelyne through explanations given by the author to allow us to better decode the present actions. Suddenly, the reader feel part of this beautiful family and is involved in the intrigues in the course of his reading. It is very well played by Cassandra Clare!

In this volume, the author pushes all the right buttons to make the reader a willing prisoner of this fun and page turning book.
I enjoyed the battles, politics plots, suspense and the delicate manner with which the author plays with the reader in letting the romantic suspense not be reveal until the very last pages. Very enjoyable to read.

From Jace: « The truth is that I don't want you here because you're rash and thoughtless and you'll mess everything up. It's just how you are. »

From Jace: « You know, there are some kinds of wounds you can get when you're a Shadowhunter – internal injuries from demon poison. You don't even know what's wrong with you, but you're bleeding to death slowly inside. That's what it's like, just being your brother. »

From Jace: « I love you, and I will love you until I die, and if there's a life after that, I'll love you then. »

From Luke: « Funerals are for the living, Jace, not for the dead. »

From Jace: « Love didn't make you weak; it made you stronger than anyone I'd ever met. »


Présentation de l'éditeur
La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Cité de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger... Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement?

Jace et Clary se retrouvent dans la cité de Verre avec des missions différentes à mener à bien. Jace, invité par l'Enclave, doit se préparer à combattre son père dans la guerre qui menace. Quant à Clary s'est pour sauver sa mère qu'elle se faufile illégalement dans le berceau des Chasseurs d'Ombres.
Sur son chemin, Clary fait la connaissance de Sébastien avec qui elle noue des liens immédiats et qui aura un rôle important dans le combat face à Valentin. Mais la présence dans la cité de Verre de Clary, Luke et de Simon sème le trouble et de nombreux dangers guettent nos héros.
Parviendront-ils à faire fi de leurs différences et faire entendre raison à l'Enclave pour s'unir contre un ennemi commun ?
Jace et Clary, eux, parviendront-ils à trouver une solution face à l'attirance grandissante qui les poussent à se déchirer ?

L'histoire ne cesse de monter en puissance. Dès les premières lignes l'action bascule de New York à la ville d'où sont originaire les chasseurs de démons. Nouveaux décors, nouveaux personnages et nouveaux combats. On se régale à déambuler dans la ville imaginaire créée par Cassandra Clare .
Les dangers s' intensifient, les monstres deviennent plus puissants que jamais et les trahisons se succèdent. On plonge dans un thriller de fantasy avec des démons et de bonnes doses de magie qui empêchent le lecteur de lâcher le 3e opus de cette saga.

Les personnages, eux aussi, continuent de captiver le lecteur par les nouvelles aventures tragiques qu'ils traversent. Les nouveaux venus, eux, intrigues.
Ainsi, Jace s'enfonce dans la dépression et revêt le costume du héros romantique émouvant par ses conflits internes. Incapable de se raisonner face à son attirance pour Clary ou à ses réactions face à Valentin, il devient encore plus intrépide fonçant dans tous les conflits tête baissée.
Clary, elle, prend son indépendance tout en attirant les problèmes comme un aimant. Livrée à elle même dans une ville étrangère, elle se révèle être pleine de ressources et de talent diplomatique.

Même si l'on devine assez tôt que la relation entre Clary et Jace ne peut pas rester figé dans une relation incestueuse, le plaisir reste intact lorsque l'auteur lève le voile sur nos deux héros. Disons que le lecteur se laisse berner de bonne grâce...
On découvre aussi le passé de nombreux chasseurs de démons tel que les Lightwoods, Luke, Valentin et Jocelyne grâce aux explications donnés par l'auteur pour nous permettre de mieux décoder les actions du présent. Du coup, le lecteur à l'impression de faire partie de la belle famille des Shadowhunters et s'implique d'avantage encore dans le cours de sa lecture. C'est très bien joué par Cassandra Clare ! Dans ce tome, elle appuie sur tous les bons boutons pour faire de son lecteur un prisonnier consentent et ravi de sa lecture.

J'ai apprécié les combats, la politique, le suspense et la manière délicate avec laquelle l'auteur joue avec son lecteur en maintenant le suspense romantique jusqu'aux toutes dernières pages. Très agréable à lire.

Wednesday, September 28, 2011


Back Cover :
If someone hurts your sister and you're any kind of man, you seek revenge.
If your brother's accused of a terrible crime but says he didn't do it, you defend him.
When Mikey's sister claims a boy assaulted her, his world begins to fall apart. When Ellie's brother is charged with the offense, her world begins to unravel. When Mikey and Ellie meet, two worlds collide.

Mikey's sister has filled charge for rape. Powerless against the pain of his sister, he promises to avenge her. Ellie waits for the return home of her brother, Tom, accused of rape by one of the girls in her high school. When Mikey and Ellie met at a party, it's a shock. Mikey has lied about his identity to attract the confidence of Ellie and use her to reach the attacker of his sister. But soon, he is really attracted by Ellie.

For its part, Ellie falls in love with Mikey without knowing his identity. Once the deception is discovered, she tries to forget her dissapointment and pain by trying to concentrate on her role as a witness in the case that can lead her brother behind the bars. Whith all that lay between them, Mikey and Ellie should be enemies for the good of their families, so why can't they hate each other?

Once we pass the stereotype of the difference of social classes, the story is well done especially in the questions raised and emotions expressed by the main characters. The guilt, the weight of family pressure, loyalty and love are mixed cleverly in the story.

On the one hand, the beautiful Mikey, who comes from a disadvantaged background with an alcoholic mother and the weight of the earth on his shoulders. And the other one, nice Ellie, who comes from a wealthy family who hasn't ceased to be protected and shield from everything bad ... Once the context above is set up, we enter a very murky story with malfunctions in both settings that oppose themselves.
Ellie whose family is able to ask her to lie to protect their son and appearances even if that must tear them appart. Mikey's family seems to fall apart but who has the courage to stand firm, to support and who will pull strenght from each others in adversity.

The author beautifully describes the strength it takes to brave one's family, to tell the truth and accuse a brother. The difficulty of living with guilt when a tragedy happens and that you have the powers to change things.

Yet despite the dark history of rape, alcohol abuse, drugs and reckless behavior of young people when they are without surveillance, Jenny Downham manages to make us feel compassion for their mistakes and foolishness.
Ellie is a strong female character as well as Karyn, the victim, and it's nice to see the bravery of women described with great delicacy.

I enjoyed the emotions that assailed me while reading this book. Happy reading.

From Tom: « You’ve joined the dark side of the force now. You know that, don’t you? »

From Tom: « You think I should go to jail for saying yes when she offered herself to me on a plate? »

She was like some brainless girl in a horror movie, the kind of girl you scream at from the
sofa because she can’t see that she should leave right now or she’ll be turned into mince.

From Mikey: « This stinks, the whole thing does. What I did to you was out of order, what
you did to me I probably deserved. So we’re even, OK? »

« And how do you plead? Guilty or not guilty? »
From Ellie: « It isn’t going to be over, don’t you get it? Someone’s family’s going to be ruined – yours or mine, that’s the choice. We can’t run away. This is real life, Mikey! »

From Ellie: « Do you know how it feels to have no one you can trust? »
« How could two people really like each other and not be allowed to be together? »


Présentation de l'éditeur:
Et si ton premier amour était aussi ton pire ennemi ? Si quelqu'un a fait du mal à ta soeur, ton boulot de grand frère, c'est de la venger, non ? Et si ton frère est accusé d'un crime terrible et qu'il dit qu'il est innocent, ton rôle de petite sœur, c'est de le défendre, non ?

Lorsque la sœur de Mikey accuse un garçon de l'avoir agressée, tout son monde vole en éclats, il ne peut plus contenir sa colère. Lorsque le frère d'Ellie est désigné comme l'auteur de cette agression, à son tour elle perd pied. Et lorsque Mikey et Ellie se rencontrent, leurs deux mondes se heurtent de plein fouet. C'est une histoire de loyauté, de choix terribles, de vengeance, de vérité. C'est l'histoire d'une lutte entre deux familles ennemies. Et c'est aussi une histoire d'amour.

La sœur de Mikey vient de porter plainte pour viol. Impuissant face à la douleur de sa sœur, il promet de la venger. Ellie attend le retour à la maison de son frère, Tom, accusé de viol par une des filles de son lycée. Lorsque Mikey et Ellie se rencontrent lors d'une soirée, c'est le choc. Mikey ment pour s'attirer la confiance d'Ellie et l'utiliser pour atteindre l'agresseur de sa sœur. Mais, très vite, c'est par Ellie qu'il est attiré.
Pour sa part, Ellie tombe sous le charme de Mikey sans connaître son identité. Une fois le mensonge levé, elle tente de l'oublier et se concentre sur son rôle de témoin dans l'affaire qui peut mener son frère derrière les barreaux. Alors que tout les sépare, qu'ils devraient être ennemis pour le bien de leur famille, pourquoi ne parviennent-ils pas à se haïr ?

Une fois que l'on passe le cliché de la différence des classes sociales, l'histoire est bien menée notamment dans les interrogations et émotions des acteurs principaux. La culpabilité, le poids des pressions familiales, la loyauté et l'amour se mélangent habilement dans le récit.

D'un côté, le beau Mikey, issu d'un milieu défavorisé avec une mère alcoolique et le poids de la terre sur ses épaules, et de l'autre la gentille Ellie, issue d'une milieu aisée qui n'a cessé d'être protégée...Une fois le contexte indiqué, on rentre dans une histoire bien glauque avec des dysfonctionnements qui surgissent dans les deux milieux qui s'opposent.

La famille d'Ellie qui pour protéger son fils et les apparences est capable de se voiler la face, de se déchirer et demander à leur fille de mentir. Celle de Mikey qui tombe en morceaux mais qui dans l'adversité trouve le courage de tenir bon, de se soutenir et de s'aimer. La force qu'il faut à cette jeune fille pour braver sa famille, dire la vérité et accuser son frère est incroyable. La difficulté de vivre avec la culpabilité lorsqu'un drame arrive et que l'on aurait pu changer les choses
Pourtant malgré une histoire de viol sombre ou l'alcool, la drogue et le comportement inconscient des jeunes sont pointés du doigt, Jenny Downham parvient à nous faire éprouver de la compassion.
Ellie est un personnage féminin fort au même titre que Karyn, la victime, et cela fait du bien de voir la bravoure féminine décrite avec beaucoup de délicatesse.
J'ai apprécié les émotions qui m'ont assailli durant la lecture de ce livre. Bonne lecture.

Monday, September 26, 2011


Back Cover :
Girl meets boy.
Girl loses boy.
Girl gets boy back...
...sort of.
Ava can't see him or touch him, unless she's dreaming. She can't hear his voice, except for the faint whispers in her mind. Most would think she's crazy, but she knows he's here.
Jackson. The boy Ava thought she'd spend the rest of her life with. He's back from the dead, as proof that love truly knows no bounds.

They had promised never to leave each others, but Jackson had just died and his girlfriend, Ava, is found shattered. She felt his smell, his presence. She dreams of him. Soon, she also began to see him. Jackson became a ghost that haunts Ava with unconditional love. But can Ava live with a unreal boyfriend forever ?

Honestly, I thought it will be a tedious story about death or a completely to sleep standing up like « Ghost » with Demi Moore.
I was totaly wrong! I read a story rich in true emotions. A story told in verse, not very common these days, which corresponds perfectly to the reflections and thoughts of Ava. So, there is a back and forth between memories and reality nicely describes.

A story of incredible accuracy in the description of the different phases of the circle passed across in the loss of a loved one. Lisa Schroeder was based her story around teenagers with impulsive side, whole and eternal feelings of a first love?

But it might as well have been speaking of adults as it is very hard to know how to turn the page, how to say "goodbye". There is always the guilt to be the one who remains alive. To enjoy life again takes time and courage. I loved this romantic description of death and love full of doubt and hope.

From Ava: « Alone, we were good. Together, we were fantastic. »

From Ava:
Dear God,
What can I do?
He didn’t deserve this.
Can’t we bring him back?
Isn’t there anything that will bring him back?

From Ava: "The stars are duller
than an old pocketknife.
They used to sparkle
like five-carat diamonds."

From Ava:"When I wake up, I remember.
It hurts to remember."

From Jackson: “I just love you so much.
I want to be with you always.”

From Ava: "He doesn’t blame me. But I blame myself"


Présentation de l'éditeur:
Un fille rencontre un garçon.
La fille perd ce garçon.
La fille retrouve ce garçon...en quelque sorte.

Ava ne peut pas le voir ni le toucher, à moins que ce ne soit en rêve. Elle ne peut pas entendre sa voix, sauf pour les murmures dans sa tête. Beacoup pourrait croire qu'elle est folle, mais elle, elle, sait qu'il est là.
Jackson: le garçon avec lequel Ava pensait passer le reste de sa vie avec. Il est de retour du monde des morts comme une preuve tangible que l'amour vrai ne connaît pas de barrière.

Ils s'étaient promis de s'aimer et de ne jamais se quitter. Pourtant Jackson vient de mourir. Sa petite amie, Ava, est dévastée. Elle sent son odeur, sa présence. Elle rêve de lui. Bientôt, elle se met aussi à le voir. Jackson est devenu un fantôme qui hante Ava avec un amour inconditionnel. Mais Ava peut-elle vivre avec un petit ami irréel ?

Honnêtement, je pensais tomber sur une histoire à l'eau de rose ou complétement à dormir debout comme dans « Ghost » avec Demi Moore. Et bien j'avais tort.

J'ai lu une histoire riches en émotions vraies. Une histoire racontée en vers, assez peu commun de nos jours, et qui correspond parfaitement aux réflexions et pensées d'Ava. Du coup, il y a un va et vient entre les souvenirs et la réalité présente joliment relatée.
Un récit d'une incroyable justesse dans la description des phases traversées lors de la perte d'un proche. Lisa Schroeder s'est basée sur des adolescents avec le côté impulsif, entier et éternelle des premiers sentiments amoureux?

Mais elle aurait tout aussi bien pu parler d'adultes tant il est très dure de savoir tourner la page, dire « au revoir ». Il y a toujours de la culpabilité à être celui qui reste en vie. Savoir reprendre goût à la vie demande beaucoup de temps et de courage.
J'ai adoré cette écriture romantique pleine de doute et d'espoir.

Saturday, September 24, 2011

Kuragehime/Princess Jellyfish by Higashimura Akiko


French translation of the editor review:
Otaku pure and simple, Tsukimi lives in a boarding residence forbidden to men with five other girls all the more outlandish and crazy than the others. The small grain of madness of Tsukimi: jellyfish!
A passion that dives her in front of a lot of disappointments on the day, she was visiting a jellyfish's friend of her trapped in an aquarium, she meets a girl too distinguished to be true ...

Tsukimi is a shy girl who lives out of touch of the reality in a house inhabited by girls only. She has a obsession for jellyfish and a fear of beautiful people The other members of the household have just as interesting obsessions as Tsukimi.
They are all linked by their fear of men.
During a visit to a petshop, Tsukimi has rescued a jellyfish from abuse with the help of a beautiful woman. This is Kurako.Both become friends until Tsukimi will discover that her friend is a boy who likes to dress up. Together they face many awkward situations... Kurako, as a rich son of a family, will build on its relationship to save the living place of her new friends, help them believe in themselves by sublimating them.

The story is pretty wacky, fantaisist and whimsical but I have a great time going over the mangas. It reminded me of the characters of "Ouran High Scool Host Club" by Bisco Hatori in a very different context but with the same crazy sense of humor. Between panic attacks, the fossils attacks, the rants of the different characters and the sublime makeovers, you get attached to the inhabitants of the residence.

Decked out nicknames when they were younger, all these women were retire on themselves and have become secluded crazy adults.
One feels the message of the mangaka: have respect for differences.
If those girls have lost confidence in themselves, yet their personalities are rich, colorful and passionate. What makes them great for those who really know how to watch and does not focus solely on appearance as the girls 'trends' of Kurako who criticize and judge without knowing. Under the 'nerdy' and unpopular side of our characters, true beauties are hidden. It just take time to discover. This is what Kurako is doing with great openness.
In the background, there is also a love story born gently pointing its nose on the horizon ...
A nice manga full of crazyness and humor.

Anime / Manga
If you do not read ... It's a shame but you can watch this anime online. It is very nice and faithfully follows the manga.
But if you want to know what will happen in season 2, you will either take it out or you will have to read the manga.
There are six volumes already available on the web. Breaks in bookstores in France on October 12 published by Delcourt and Akata.
Read in English on the site


Présentation de l'éditeur:
Otaku pure et dure, Tsukimi vit en colocation dans une pension interdite aux hommes avec cinq autres filles toutes plus farfelues les unes que les autres. Le petit grain de folie de Tsukimi : les méduses !
Une passion qui la plonge au-devant de déconvenues le jour où, en rendant visite à une méduse enfermée dans un aquarium, elle rencontre une fille bien trop distinguée pour être vraie…

Tsukimi est une jeune fille timide qui vit déconnectée de la réalité dans une maison uniquement habitée par des filles. Elle a une passion folle pour les méduses et une peur folle des gens « beaux ». Les autres membres de la maison ont toutes aussi des obsessions intéressantes et elles sont liées par leur peur des hommes.

Lors d'une mission pour sauvée une méduse de la maltraitance, elle rencontre une femme magnifique qui lui vient en aide. Il s'agit de Kurako.
Toutes les deux se lient d'amitié jusqu'à la découverte par Tsukimi que son amie et en fait un garçon qui aime se déguiser.
Ensemble, ils vont affronter de nombreuses situations cocasses. Kurako, en riche fils de famille, va s'appuyer sur ses relations pour sauver le lieu de vie de ses nouvelles amies, les aider à croire en elles en les sublimant.

L'histoire est assez loufoque et fantaisiste mais on passe de très bons moments au fil des tomes. Cela m'a rappelé les personnages « Ouran High Scool Host Club » de Bisco Hatori dans un contexte très différent mais avec le même humour délirant. Entre les crises de paniques, les pétrifications, les coups de gueule des différents personnages et les makeover sublimes, on s'attache aux habitants de cette résidence.
Affublés de sobriquets lorsqu'elles étaient plus jeunes, toutes ses jeunes femmes se sont repliées sur elles-mêmes à l'âge adulte devant des recluses un peu allumées .

On sent le message du mangaka sur le respect des différences à avoir.
Si les personnages n'ont plus confiance en elles, leurs personnalités sont pourtant riches, colorées et passionnées. Ce qui les rend belles pour ceux qui savent vraiment regarder et ne s'attarde pas uniquement sur l'apparence comme les copines « tendances » de Kurako qui critiquent et jugent sans connaître. Sous le côté « ringard » et impopulaire de nos personnages se cachent des beautés à prendre le temps de découvrir. C'est ce que fait Kurako avec beaucoup d'ouverture d'esprit.
En toile de fond, il y a aussi une histoire d'amour naissance qui pointe doucement son nez à l'horizon...
Un manga très agréable bourré de pitreries et d'humour.

Si vous n'aimez pas lire...C'est bien dommage mais vous pouvez regarder l'anime en ligne. Il est très sympa et suit fidèlement le manga.
Mais si vous voulez savoir ce qu'il va se passer dans la saison 2, il vous faudra soit prendre votre mal en patience ou lire la manga.
Il existe 6 volumes déjà disponibles sur la toile. A retrouver en librairie en France dès le 12 octobre
prochain aux éditions Delcourt et Akata.

A lire en Anglais sur le site

Princess Jellyfish anime - opening - générique - OFFICIEL

I'm still writting my review about this manga "Kuragehime/Princess Jellyfish".
But I've wanted to post something about the anime too because the first season was great.
Now you can watch the anime opening and follow the other episodes online. But if you really want to know all the details of the story and know what will happen in the season 2, you will have to read the manga !
A really funny one...

Wednesday, September 21, 2011



Back Cover :
Haunted by her past, Clary is dragged deeper into New York City's terrifying underworld of demons and Shadowhunters – but can she control her feelings for a boy who can never be hers ?

Valentin continues his evil plan by sprinkling the streets of New York and the Silent City of the dead, awakening an army of demons. Facing him, Clary and Jace are trying to thwart his plans. Jace but must also face the suspicion of his family and the Enclave.
The young man must make hard choices between reason and heart. Same punishment for Clary which, in addition, must learn to manage her new status as a warrior and her new powers.
Will this two manage to thwart the plans of Valentin enough to prevent the outbreak of war?

By reading the "City of Ashes", I revised my opinion initially made ​​after reading the "City of Bones" about the lacked of consistency of the characters . Clary finally decides to show her true potential and use it to fight. Certainly it was not until the second part of the book but she is in all the good ones.
In this vomume, Jace has shown a more mysterious and black side as if he was tempted by the dark side of the force.
Simon, too, is finally playing an interesting role other than that the one of the lovesick best friend. I always keep a soft spot for Luke and Magnus, pretty cool characters since the beginning.

Meanwhile, Cassandra Clare continues to plunge us into an extraordinary world while guiding us quietly in a New York infested by demons. The pace is still accelerating. The battles are raging and we follow the main characters in their search of truth and their desire to learn more about their bleak past. This second volume is much more tied up altogether at any viewpoint. I've spend a great time reading it! I'm really curious about the next adventures to come in "The City of Glass."

From Jace: « I never felt like I belonged anywhere. But you make me feel like I belong. »

From Magnus: «  I love round tables (…) They suit me so much better than square. »

From Jocelyn: « To draw something is to try to capture it forever »

From Jocelyn: « If you really love something, you never try to keep it the way it is forever. You have to let it be free to change. »



Présentation de l'éditeur:
Le Monde Obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d'un loup-garou survenu devant le Hunter's Moon, l'un des repères de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d'Ombres, l'Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l'Enclave pour s'emparer de l'Institut : Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare. Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre cœur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux orées du mal. Une lutte qui les mènera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l'East River...

Valentin poursuit son plan maléfique en parsemant les rues de New York et la Cité Silencieuse de morts en réveillant une armée de démons. Face à lui, Clare et Jace tentent de contrecarrer ses plans.
Mais Jace doit également faire face à la suspicion des siens et de l'Enclave. Le jeune homme, esseu
lé, doit faire des choix douloureux entre la raison et le cœur. Même punition pour Clare qui en plus doit apprendre à gérer son nouveau statut de guerrier et ses pouvoirs. Mais parviendront-ils à contrarier suffisamment les plans de Valentin pour éviter la guerre d'éclater ?

En lisant « l'épée mortelle », j'ai révisée mon opinion initialement formulée après la lecture de « la coupe mortelle » à savoir que les personnages manquaient de consistance.
Clary se décide enfin à montrer son potentiel et à en user pour combattre. Certes, il faut attendre la deuxième partie de l'ouvrage mais elle est dans tous les bonnes bagarres.
Jace prend un côté plus mystérieux et plus noir comme s'il était tenté par le côté obscure de la force à savoir: faire un pacte avec son père.
Simon, lui aussi, se découvre enfin un rôle intéressant autre que celui de l'amoureux transi relayé au rang de meilleur ami. Je garde toujours un petit faible pour Luke et Magnus, des personnages plutôt cool.

Cassandra Clare, pour sa part, continue de nous plonger dans un univers extraordinaire tout en nous guidant tranquillement dans un New York infesté de démons.
Le rythme soutenu s'accélère encore. Les batailles font rages et nous suivons les personnages principaux dans leur quête de vérité et leur volonté de connaître la vérité sur un passé plutôt sombre. Ce deuxième tome est nettement mieux ficelé à tout point de vue.

On passe un très bon moment et on est curieux des aventures à venir dans « le miroir mortel ».

Monday, September 19, 2011



Back Cover :
Against all odds, Katniss Everdeen has survived the Hunger Games twice. But now that she's made it out of the bloody arena alive, she's still not safe. The Capitol is angry. The Capitol wants revenge. Who do they think should pay for the unrest? Katniss. And what's worse, President Snow has made it clear that no one else is safe either. Not Katniss's family, not her friends, not the people of District 12. Powerful and haunting, this thrilling final installment of Suzanne Collins's groundbreaking The Hunger Games trilogy promises to be one of the most talked about books of the year.

Katniss, saved in-extremis in the latest hunger games, is found to be the emblem of the rebellion. With this new statut, she has to led the troops to the Capitol to release all the districts. Her new role in this war will make her lose a lot of people she cares about. Hardened by the atrocities, hurt by the attacks, she will leave in a suicidal last stand to fight his enemy, President Snow. But in this adventure where treason and plot are connected, can she still rely on those around her?

Oppressive atmosphere in the last volume of the series "The Hunger Games." Underground shelter, in the bunkers, on the battlefield or in the heads of the characters, a confused choking and bleeding fog reigns. No more romantic moments, war is in all the corners. The characters are killed by explosions, gunshot or devoured by monsters. Insanity reigns also in the heads of Peeta who is transformed into a war machine. Conspiracies are fostering the paranoia of the reader and of Katniss
Finally, the cleaning is done and only few people remains.

Yet, there was a lump in my throat. It has occurred in myself in the last 15 pages making the final reading difficult.Strong emotions that still exist and follow you long after the final "The End" . This last volume is the darkest and most deadly but also the most disturbing one. No one is totally unhealthy and nasty, it's the choices and life circumstances that make some of us the monsters, the victims or the bravest ones. You just have to choose well...
Over the pages, Suzanne Collins has immersed the reader inside a futuristic world like in "Matrix Revolutions" when the citizens of Zion organized themself desperately to contain the machines attacks. Afterthat, she dive us into a war video game like "Call of Duty" where everything is all filmed camera at shoulder.
It seemed more realistic than imaginary with the actual riots and revolts in Arab countries who have occured in the recent months. It make you shiver !

Adrenaline drive the "Mockingjay" reader over the pages with its large numbers of twists. You can not let go of this book before the end. And once you reache it, you only want to resume your reading again. Suzanne Collins is an awesome writter who has beautifully thought this trilogy. Amazing reading!


From Katniss: « On the final page, under a sketch of my mockingjay pin, Cinna's written, I'm still betting on you. »

From Katniss: « Fire is catching!" I am shouting now, determined that he will not miss a word. "And if we burn, you burn with us! »

From Katniss: « Today I might lose both of them. »

From Katniss: "Don't let him take you from me."

From Gale: "Katniss will pick whoever she thinks she can't survive without."


Présentation de l'éditeur:
Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.
« Suzanne Collins réussit un tour de force rare : écrire une suite encore meilleure que le premier tome. »

Katniss, sauvée in-extrémis des derniers jeux, se retrouve être l'emblème de la rébellion et mène les troupes vers le Capitole pour libérer les districts. Son nouveau rôle dans cette guerre va lui faire perdre beaucoup de gens qu'elle aime. Durcit par les atrocités, blessée par les attaques, elle partira dans une dernière bataille suicidaire combattre son ennemi, le président Snow. Mais dans cette aventure, ou trahison et complot s'enchaînent, peut-elle encore se fier à son entourage ?

Atmosphère oppressante dans le dernier volume de la série « The Hunger Games ». Sous terre, à l'abri dans les bunkers, sur les champs de batailles ou dans la tête des personnages, il règne un brouillard confus, étouffant et sanglant. Fini les moments romantiques, la guerre est dans tout les coins. Les personnages se font tuer par explosions, par balles ou dévorer par des monstres. La folie règne aussi dans les têtes avec un Peeta transformé en machine de guerre et des complots favorisant la paranoïa du lecteur et de Katniss.
Au final, le ménage est fait et il ne reste plus grand monde.

Pourtant une boule dans ma gorge s'est formée dans les 15 dernières pages rendant la lecture finale difficile.
Des émotions fortes qui persistent et vous poursuivent après le « The end » final. Ce dernier volume est le plus sombre et le plus meurtrier mais également le plus troublant. Personne n'est totalement malsain et méchant, c'est les choix et les circonstances de la vie qui font de certains des monstres, des victimes ou des braves.

Tour à tour plonger dans un monde futuriste à la « Matrix Revolutions », lorsque les citoyens de Zion s'organisent désespérément pour contenir l'attaque des machines, ou plonger dans un jeu vidéo tel « Call of Duty », le tout toujours filmé caméra à l'épaule. Cela m'a semblé plus réaliste qu'imaginaire avec les émeutes et révoltes des pays arabes de ces derniers mois. A vous donner la chair de poule !

L'adrénaline du lecteur est aussi décuplée au fil des pages avec les grands nombres de rebondissements. Vous ne pouvez pas lâcher « Mockingjay » avant la fin. Et une fois cette dernière atteint, vous n'avez qu'une envie c'est de reprendre la lecture de cette trilogie magnifiquement pensée.

Sunday, September 18, 2011

Insurgent Cover !

Check the cover for the new book from Veronica Roth..."Insurgent".
Beautyfull isn'it ? This second volume will come out in may 2012...A long way to wait! I hope it will be as awesome as "Divergent"...Even better...

If you want to find more about Veronica Roth impressions have a look at her blog:

Saturday, September 17, 2011



Back Cover :
When fifteen-year-old Clary Fray heads out to the Pandemonium Club in New York City, she hardly expects to witness a murder—much less a murder committed by three teenagers covered with strange tattoos and brandishing bizarre weapons. Then the body disappears into thin air. It’s hard to call the police when the murderers are invisible to everyone else and when there is nothing—not even a smear of blood—to show that a boy has died. Or was he a boy ? This is Clary’s first meeting with the Shadowhunters, warriors dedicated to ridding the earth of demons.

It’s also her first encounter with Jace, a Shadowhunter who looks a little like an angel and acts a lot like a jerk. Within twenty-four hours Clary is pulled into Jace’s world with a vengeance, when her mother disappears and Clary herself is attacked by a demon. But why would demons be interested in ordinary mundanes like Clary and her mother? And how did Clary suddenly get the Sight? The Shadowhunters would like to know. . . .

One night in a club with Simon, her best friend, Clary is witnessing a murder committed by three teenagers. But is this really happened if no one seems able to see the body or the murderers ? Her nightmare is amplified when the next day, Clary is attacked by a demon and her mother kidnapped. Clary only hope of saving her and learn the truth about her origin lies in the assistance provided by Jace, one of the killers crossed the day before. Dive into a world populated by vampires, fairies, werewolves and demon hunters, will Clary be able to survive and defend herself in an hostile environment filled with incredible danger?

Reading the various blogs, I had a choice to make between "Hunger Games" or "The mortal instruments" as the two most successful promising series to read. I loved the trilogy by Suzanne Collins and I confess not to have been so excited about "City of Bones." In my opinion, the ingredients are present but the sauce just to take forever to be ready.

Cassandra Clare manages to create a convincing world full of demons and you are captived by her wonderful imagination. She describes her universe in a very beautiful way and she makes us take pleasure in reading her book. However, despite a steady pace of attacks, twists, I stayed on my end because of the characters.

I found Clary below her potential. She is still waiting to be rescued and did not defend herself at all. Cute at the beginning but a little irritating in the long run.
As for Jace, he is interesting in his bothered hero role, over confident and with a caustic humor. But the kissing scene is a bit disappointing and his Don Juan role takes a beating.
Simon Hodge and Luke are the supporting characters who have most affected me while Alex and Isabelle irritated me by their "spoiled children" act.

Although I spent a pleasant time reading and I will continue with "City of Ashes," I expect to be caught off guard, to be surprised by the result of this trilogy.
Otherwise, I'd definitely be part of the team "Hunger Games"!

From Jace: « And next time you're planning to injure yourself to get my attention, just remember that little sweet talk works wonders. »

- « I'm not really in the mood right now. »
- « That's got to be the first time a girl's ever said that to me. »Jace mused.
- « Stick with me and it won't be the last. »


Présentation de l'éditeur:
Clary n'en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d'un seul coup ! Mais le pire reste à venir. Sa mère a été kidnappée par d'étranges créatures et l'appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d'antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d'ombres. Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Un soir en boîte avec Simon, son meilleur ami, Clary assiste à un meurtre commis par trois adolescents. Mais est-ce vraiment arrivé si personne ne semble capable de voir le corps ni les assassins ?
 Son cauchemar s'amplifie lorsque le lendemain, Clary est attaqué par un démon et sa mère kidnappée. Son seul espoir de sauver sa mère et connaître la vérité sur ses origines réside dans l'aide apporter par Jace, l'un des assassins croisés la veille. Plonger dans un monde peuplés de vampires, de fées, de werewolves et de chasseurs de démons, Clary parviendra-t-elle à survivre et se défendre dans un environnement remplis de dangers incroyables ?

En lisant les différents blogs, j'avais le choix entre « Hunger Games » ou « The mortal instruments » comme étant les deux séries les mieux réussies. J'ai adoré la trilogie de Suzanne Collins et j'avoue ne pas avoir été aussi enthousiasmée par « City of Bones ». Les ingrédients sont présents mais la sauce peine à prendre définitivement.

Cassandra Clare parvient à créer un monde peuplé de démons convaincants et vous captive par son imagination débordante. Elle dépeint son univers d'une très belle manière et l'on prend du plaisir à lire ce livre. Pourtant, malgré un rythme soutenu d'attaques, de rebondissements, je suis restée sur ma fin au niveau des personnages.

J'ai trouvé Clary en dessous de son potentiel. Elle attend toujours d'être secourue et elle ne se défend pas ou peu. Mignon au démarrage mais un peu laissant à la longue.
Quant à Jace, il est intéressant dans son rôle du héros tracassé, sûr de lui et doté d'un humour décapant mais la scène du baiser est décevante et du coup, son côté Don Juan en prend un coup.
Simon, Hodge et Luke sont les seconds rôles qui m'ont le plus touché alors qu'Alex et Isabelle m'ont irrité par leurs aspects « enfants gâtés ».

Même si j'ai passé un moment de lecture agréable et que je vais poursuivre avec « City of Ashes », j'attends d'être prise au dépourvu, d'être surprise par la suite de cette trilogie.
Sinon, je ferais définitivement partie de la team « Hunger Games » !

Blog Archive