Wednesday, November 30, 2011


She was unmarried, untouched and almost thirty, but novelist Amanda Briars wasn′t about to greet her next birthday without making love to a man. When he appeared at her door, she believed he was her gift to herself, hired for one night of passion. Unforgettably handsome, irresistibly virile, he tempted her in ways she never thought possible...but something stopped him from completely fulfilling her dream.

Jack Delvin′s determination to possess Amanda became greater when she discovered his true identity. But gently-bred Amanda craved respectability more than she admitted, while Jack, the cast-off son of a nobleman and London′s most notorious businessman, refused to live by society′s rules. Yet when fate conspired for them to marry, their worlds collided with a passionate force neither had expected...but both soon craved.
Amada Briars, a spinster of almost thirty years, who wants to offer herself a male prostitute to lose her virginity with discretion. Her gift: a sublime and gorgeous stranger who comes knocking to her doors but nothing goes as planned. Amada finds himself confronted with dilemmas that will change her life.

When I arrived in the United States, Lisa Kleypas is one of the first authors that I was advised to read as Nora Roberts, Iris Johansen and James Patterson. I did not particularly appeal to romance and did not really know the historical romances types either. I starded by reading "The Wallflower" series. I found the style of Lisa Kleypas trully entertaining and well written. Then I continued with the "Hathaways" series and with more contemporary of "Daddy Suggar." She manages to captivate her reader, make you smile and make you dream.
her writting like
That's why on regular basis, I pick up one of her books and I am assured of to spend a good time.

With "Suddenly You", from the first lines you're in the thick of it with an intensity and an atmosphere charged with electricity that follows you for a long time. The characters are endearing and as always with Kleypas, the heroine does not have her tongue in her pocket and is far from dull. Instead, she undid the dictates of London society by proving that a woman can have a brain and her own thoughts.
It always makes me smile because it is a subject still as relevant today despite the freedom and openness which we flatter ourselves.

Obviously as it is a romance, there is the birth of a beautiful love story full of twists to let the reader enjoy leisurely the final "Happy End".
Well written, with scenes taking funny, sensual and poignant that make this book a success.


From Jack: “You’re not middle-aged. You’re ripe. Like a hothouse peach.”

From Jack: “Then here is your birthday present, Amanda. A night of fantasy.”

From Amanda: "Virtue was a cold bedfellow; she knew that better than anyone."

From Sukey: “The best things come to those who wait, I always say.”

From Jack: “Because owning books shouldn’t be a privilege of the rich. I want to print good books in a way that the masses can afford them. A poor man needs the escape far more than a wealthy man does.”

From Gemma: “To begin with, the way you both seem to regard your hearts as if they are clock mechanisms that need repair.”


Novembre 1836 : Amanda Briars va atteindre sa trentième année. Un cap décisif ! Si elle a depuis longtemps renoncé à trouver l'amour, elle est bien décidée à ne pas mourir vierge.
L'accueil enthousiaste que le public a réservé aux cinq romans qu'elle a publiés lui a valu une certaine notoriété. Amanda est pragmatique et n'a de compte à rendre à personne. Le plus simple est donc de s'offrir pour son anniversaire les services d'un gigolo...
L'homme qui sonne à sa porte ce soir-là semble légèrement décontenancé par son attitude. Mais il faudrait être fou pour refuser une telle invitation. Entre les bras de Jack, la jeune femme découvre un plaisir insoupçonné. Il est à la fois merveilleusement beau et d'une virilité irrésistible. Toutefois, sur le point d'accomplir son rêve, il se dérobe.
Quelque temps plus tard, au cours d'une soirée, Amanda, éperdue de confusion, reconnaît Jack Devlin, le célèbre éditeur...

Amada Briars, une vieille fille de bientôt trente ans, veut s'offrir un prostitué mâle pour perdre sa virginité en toute discrétion. Son cadeau: un homme sublime à couper le souffle se présente à sa porte mais rien ne se déroule comme prévu. Amada se retrouve alors confronter à des dilemmes qui changeront sa vie.

Lorsque je suis arrivée aux Etats-Unis, Lisa Kleypas a été l'un des premiers auteurs que l'on m'a conseillé de lire avec Nora Roberts, Iris Johansen et James Patterson. Je n'avais pas particulièrement d'attrait pour les romances et ne connaissait pas vraiment les romances historiques. C'est avec « the Wallflower » séries  que j'ai découvert le style de Lisa Kleypas. J'ai continué ensuite avec la série des « Hathaways » et avec ces romances plus contemporaines comme « Suggar Daddy ».
Elle parvient à vous captiver, vous faire sourire et vous faire rêver.
C'est pour cela que régulièrement, je prends l'un de ces livres et je suis assurée de passer un bon moment.
Avec « Suddenly you », dès les premières lignes vous êtes dans le vif du sujet avec une intensité et une atmosphère chargée d'électricité qui vous suit pendant un long moment. Les personnages sont attachants et comme à chaque fois avec Kleypas, l'héroïne n'a ni sa langue dans sa poche, ni l'air d'une cruche. Au contraire, elle défit les diktats de la société londonienne en prouvant qu'une femme peut avoir un cerveau et des pensées propres.
Cela me fait toujours sourire car c'est un sujet toujours autant d'actualité de nos jours malgré la liberté et l'ouverture d'esprit dont nous nous flattons.
Bien évidemment comme c'est une romance, il y a la naissance d'une belle histoire amour pleine de rebondissements pour laisser le lecteur savourer tranquillement le « Happy End » final.
Bien écrit, prenant avec des scènes cocasses, sensuels et poignantes qui font de cet ouvrage une belle réussite.

Monday, November 28, 2011


Sarah and Brianna have always been friends, and it’s always gone like this: Guys talk to Sarah in order to get closer to Brianna. So even though Sarah met Ryan first—and has a huge crush on him—she’s not surprised that he ends up with Brianna. Except…he might be interested in Sarah, too. The more the three of them hang out, the more the tension builds between Sarah and Ryan. The more temptation grows. The more their feelings become irresistible. And when they find themselves alone together, there’s no turning back…
Brianna and Sarah are best friends since kindergarten. They can count on one another and have always been united. Finally in appearance. The day Ryan becomes Brianna's boyfriend, even if he was the boy Sarah dreamed since grade school, things get complicated. Especially since Ryan does not seem insensitive to Sarah ...

From the title of the novel, my curiosity was piqued. "Unwritten Rule", it is true that between best friend, there is an invisible and implicit code of honor: you will never crush on the boyfriend / husband of your girlfriend.
The plot reminded me of memories and makes me smile. For all the bestfriends think about a forbidden someone one time or another, sometimes just like a fantasy, but the thought is here! There are those who crack, those who resist on the name of friendship and those who do not care about friendship and prefer to have the guy.
But all these solutions lead inevitably to one of the friends to be sad and pained. Love and friendship are more easy to combine into adulthood when all parties are engaged ... Well, I hope so!

Elizabeth Scott was able to capture all the values ​​that best friends can not help but cherish and testing. She was able to put a little of each of us in Sarah and Brianna, a devilish way to catch the reader into her net. Her book is well written with fair and poignant emotions.
Sometimes with clichés especially for the poor Brianna who has nothing to please except her physique. She is selfish, superficial, lack of confidence in herself and lives only for appearances. Certainly she is a loving friend as Sarah does make her no shade, after that she is a hyena. Although she has extenuating circumstances due to a lack of love from her parents, however, she uses the same weapons as her mother to devalue and hurt her friend.

If Sarah has played rugs and accept Brianna's spikes is that she attaches importance to this friendship. Moreover, she felt guilty for loving Ryan, even if she crosses the forbidden line, she is honest and brave. Conversely, I am not convinced that Brianna would have had so many scruples!
I liked that the author plays the "Tom Thumb" for the reader to complain with Brianna at the beginning by putting the blame on Sarah until the clues are revealed and that friendship is viewed in front for that it is.

Who never had a girlfriend so beautiful that the competition did not exist? However, this type of girls are often packed with complex, false attitudes and believe that the rules do not apply to them. The last scene between Sarah and Brianna summed up all of their friendship: a crutch for Brianna needed to shine and an help to stand to face life for Sarah.
Yet friendships that last over time are those where we accept differences without judging.

With on the backdrop a forbidden love between Sarah and Ryan, the author guides us to the depths of love with a capital "L". The importance of parental love to become a full and accomplished adult . The importance of true friends who accept you for who you are and not for what they want you to be. I liked the different readings and conclusions that may occur while turning the pages. Easy to read, it is suitable for the young and older. There is hope in this novel and that's great!


From Sarah: "In the world of friendship, I'm awful » Everyone knows the unwritten rule: You don't like your best friend's boyfriend."
From Brianna: « No, sometimes you have to make people love you »

From Sarah: « I wish the kiss had never happened. I wish it had never happened because then I wouldn't think about it as I'm falling asleep. »

From Sarah: « I don't know how much time passes, I don't know if the universe passes us by, if it decays and dies and is born again , because everything is his mouth on mine, my mouth on his, the feel of him pressed against me, soulders, chest, legs, and it's so much but not enought. »

From Sarah: « I am broken, I have cut myself wide open. I can see my heart and it's not what i believed it was, it is not good and kind and all the things I have always thought I am. »

From Ryan: « It's not right for me to see her when all I do is think about you »

From Ryan: « I din't want to tell you too soo, so I waited until you were asleep, «  he say's, grinning, and the we are both laughing. »

From Sarah: « All the things I've thought about love are true. It's beautiful and terrible and it doesn't make things perfect. It ends things, and it brings beginnins. »


Traduction du Synopsis:
Sarah et Brianna ont toujours été amies, et cela s'est toujours passé comme ça: Les garçons parlent à Sarah dans le but de se rapprocher de Brianna. Donc même si Sarah a rencontré Ryan en premier – et a toujours eu un énorme béguin pour lui – elle n'est pas surprise qu'il finisse avec Brianna. Sauf que...Il pourrait aussi être intéressé par Sarah. Plus le trio trainent ensemble, plus la tension s'accentue entre Sarah et Ryan. Plus leurs sentiment deviennent irrésistibles. Et quand ils se retrouvent seuls tous les deux, il n'y a pas de retour en arrière possible...
Sarah et Brianna sont les meilleures amies du monde depuis la maternelle. Elles peuvent compter l'une sur l'autre et ont toujours été unies. Enfin en apparence. Le jour où Ryan devient le petit ami de Brianna, alors qu'il était le garçon dont rêvait Sarah depuis l'école primaire, tout se complique. Surtout que Ryan ne semble pas insensible à Sarah...

Dès le titre du roman, ma curiosité a été piquée. « Unwritten Rule », c'est vrai qu'entre meilleure amie, il existe un code d'honneur invisible et implicite: jamais tu ne craqueras sur le copain/mari de ta copine.
Cela m'a rappelé des souvenirs et fait sourire. Car toutes les amies y pensent à un moment ou un autre, parfois juste en fantasme. Il y a celles qui craquent, celles qui résistent au nom de l'amitié et celles qui se foutent de l'amitié et préfèrent avoir le type.
Mais toutes ces solutions amènent forcément l'une des amies à être peinée. L'amour et l'amitié sont plus facile à combiner à l'âge adulte quand tous les parties sont casées...Enfin, je crois!

Elizabeth Scott est parvenue a capter les valeurs que toutes les meilleures amies chérissent et ne peuvent s'empêcher de tester. Elle a su mettre un peu de chacune de nous en Brianna et en Sarah de manière à attraper le lecteur dans ses filets. Son livre est écrit avec des émotions justes et poignantes.
Parfois aussi avec des clichés, surtout pour la pauvre Brianna qui n'a rien pour plaire à part son physique. Elle est égoïste, superficielle, manque de confiance en elle et ne vit que pour les apparences. Certes, elle est une amie aimante tant que Sarah ne lui fait pas d'ombre. Même si elle a des circonstances atténuantes dûes à un manque d'amour de ses parents, elle utilise cependant les mêmes armes que sa mère pour dévaloriser et faire souffrir son amie. Si Sarah a joué les carpettes et encaissé les piques de Brianna, c'est qu'elle accordait de l'importance à cette amitié. D'ailleurs, elle s'est sentie coupable d'aimer Ryan, même si elle franchit la ligne interdite, elle est honnête et courageuse. A l'inverse, je ne suis pas persuadée que Brianna aurait eu autant de scrupules!
J'ai apprécié que l'auteur joue les « Petit Poucet » pour que le lecteur plaigne Brianna au début en mettant la faute sur Sarah jusqu'au moment où les indices sont révélés et que l'amitié est regardée en face pour ce qu'elle est.

Qui n'a jamais eu une copine tellement belle que le compétition n'existait pas ? Pourtant, ce type de filles sont souvent bourrées de complexes, fausses et pensent que les règles ne s'appliquent pas à elles. La dernière scène entre Sarah et Brianna a résumé l'ensemble de leur amitié: une béquille nécessaire pour briller pour Brianna et une béquille pour affronter la vie pour Sarah.
Pourtant les amitiés qui durent dans le temps sont celles où l'on accepte les différences sans juger.
Avec pour décor un amour interdit entre Sarah et Ryan, l'auteur nous guide vers les profondeurs de l'amour avec un grand « A ». L'importance de l'amour parental pour devenir un adulte complet et accompli. L'importance des vrais amis qui vous acceptent pour ce que vous êtes et non pas pour ce qu'ils voudraient que vous soyez. J'ai aimé les différentes lectures et conclusions qui peuvent survenir en tournant les pages. Facile à lire, il est adapté aux plus jeunes comme aux plus vieux.

Saturday, November 26, 2011



As vampires from all over the world descend on the Drake farm for the Blood Moon gathering, security is ramped up. Lucy has been temporarily banned, for her own safety—and to allow Solange some time to adjust to her new existence. But their enemies realize how much Lucy means to the family, and plan to abduct her to use her for leverage against the new royal family. Instead, Lucy’s cousin Christabel is kidnapped by mistake
—and Connor Drake immediately heads off in pursuit, but isn’t in time to prevent Christabel’s infection by the Hel Blar. He can’t save her human life, but he can still try to save her new vampire life, and is willing to put his own life on the line for the girl he has grown to care so much about. Can he save Christabel, the Blood Moon, and his mother’s newly forged Vampire Alliance?

A meeting of vampires from all around the world will take place and the Drake family decide to protect Lucy by sending her away from their home during this period. The girl took the opportunity to learn how to fight by taking courses with Hunter. Meanwhile, Lucy tries to hide her friendship with vampires to her cousin, Christabel. But a clan, the Blar Hel, kidnaps Christabel, by mistake, upsetting her world and that of Connor Drake forever.

In this new episode of the adventures of the Drakes family, the reader met Christabel and Connor. In the meantime, you resume the fun and humourous adventures of Lucy and Nicholas. I still love to follow this explosive and amusing couple...They are hilarious! Lucy discovers the soul of a warrior in herself and wants to learn to defend herself to fight with her ​​beloved one. Also she wants to find her own place between her humanity and her passion for vampires.

The charming and romantic moments are punctuated with real fights or squabbles between the various protagonists. The reader always spent a good time in the company of the Drakes although the path taken by Solange and her behavior irritated me greatly. Christabel seemed too fast and too well adapted to her new situation and I admit I was disappointed in the development of her history. Not so bonding than the one between Lucy and Nicholas...

I read this volume with a stroke and pleasure. I've followed with interest through the last lines full of suspense that will make the mouth water for the next volume...


From Connor: « You've got a girlfriend, not a terminal disease. »

From Solange: « I was talking to the guy, not pole dancing for him. »

From Christabel: « I read a lot. I love books. If they came in a bottle, I'd be a drunk too. I'd bloat myself on the wine of Wordsworth, the gin of Charles Dickens, the licorice liqueur of Edgar Allan Poe. »


Présentation de l'éditeur américain:
Alors que les vampires de partout dans le monde se réunissent près de la ferme des Drake pour le rassemblement de Blood Moon, la sécurité se retrouve renforcée. Lucy a temporairement été bannie, pour sa propre sécurité et pour permettre à Solange de prendre un peu de temps pour s'adapter à sa nouvelle existence. Mais leurs ennemis ont réalisé combien Lucy compte pour la famille, et ont décidé de la kidnapper pour l'utiliser comme moyen de presssion contre la famille royale. Au lieu de cela, c'est la cousine de Lucy, Christabel, qui est enlevée par erreur, et Connor Drake fonce immédiatement tête baissée à sa poursuite. Mais il ne parvient pas à la sauver à temps et Christabel se retrouve infectée par les Blar Hel.
Il ne peut lui sauver sa vie humaine, mais il peut encore essayer de sauver sa nouvelle vie de vampire et pour ce faire, il est prêt à mettre la sienne en jeu pour venir en aide à la fille qu'il a appris à aimer. Mais peut-il sauver Christabel, le rassemblement Blood Moon, et la fragile nouvelle alliance de sa mère ?
Une réunion de vampires du monde entier va avoir lieu et les Drake décident de protéger Lucy en l'éloignant de chez eux durant cette période. La jeune fille en profite pour apprendre à se battre en prenant des cours avec Hunter. Dans le même temps, Lucy essaie de cacher son amitié avec des vampires à sa cousine, Christabel. Mais un clan de Blar Hel kidnappe Christabel, par erreur, bouleversant son monde et celui de Connor Drake à tout jamais.

Dans ce nouvel épisode des aventures de la famille Drake, on découvre Christabel et Connor mais on retrouve surtout Lucy et Nicholas. J'aime toujours autant suivre ce couple détonnant et amusant. Lucy se découvre une âme de guerrière et souhaite apprendre à se défendre pour combattre auprès de son cher et tendre mais aussi pour trouver sa propre place entre son humanité et sa passion pour les vampires.

Les moments charmants et romantiques sont ponctués de bagarres réelles ou de prises de bec entre les différents protagonistes. On passe toujours un bon moment en compagnie des Drake même si la voie empruntée par Solange et son comportement m'ont fortement irrité. Christabel, elle, m'a semblé trop vite et trop bien s'adapter à sa nouvelle situation et j'avoue avoir été déçue du développement de son histoire.
Pourtant, j'ai lu ce tome d'un trait, avec plaisir, donc cela veut dire que les ingrédients utilisés ont bien fonctionné...J'attends la suite avec curiosité grâce aux dernières lignes pleines de suspense qui vous mettent l'eau à la bouche...

Drake Chronicles:

Vol 1: My Love Lies Bleeding:

Vol 2: Blood Feud:

Vol 3: Out of Blood:

Thursday, November 24, 2011



January 1946: writer Juliet Ashton receives a letter from a stranger, a founding member of the Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society. And so begins a remarkable tale of the island of Guernsey during the German occupation, and of a society as extraordinary as its name.

Juliet, a young English writer begins, by chance, an exchance of letters with some members of a book club from Guernsey after the end of World War II. In the correspondence, she revealed herself to these islanders and in the meantime, they told her theirs stories about the atrocities of war. A friendship begins as they open their hearts to her on paper. A friendship that will push Juliet to visit the Guernsey's island to write a book. A journey that will change her life in many ways.

I spent a wonderful time together with this book! During daily trip in the subway, he brought me the minutes of escape that help to start a day or end it on a positive note.
Although the topics covered in the letters were not always conducive to great laughter, I was surprised, however, often I was caught smiling. I even came to giggle out loud during some exchanges between Sydney and Juliet. There is a french expression for a novel like this one, it says: This book is a good moon in a box!
Every time I've open it, I was feeling great!
Sometimes the painful memories of war are told by some characters, but the accuracy of the words chosen by the authors is always admirable. The writers talked about sentiments without ever falling into tears or pity. It's a positive novel, full of hope and courage.
As Juliet, I wished to meet and know all the Guernsey's characters. Through the pages, they have become dears friends. Who would not like to be part of this circle, talking about books while enjoying a pie and sipping tea? I wanted to try the potions of Isola and see the figurines carved by Eli.

I even felt nostalgia over the lack of correspondence in our time. Of course, we communicate by email or text messages but it will never be as enjoyable as to read a paper letter. It reminded me of memories of "English pen friends" that I had when I tried to learn this foreign language.
But I would have especially loved receiving the stories of Oscar Wild's Cat, wouldn't you ?

Even in writing this text, I think of this novel with a smile. This is a book that is good for the soul. A simple story about ordinary people who became extraordinary through the reading of their adventures. A small jewelry definitely to keep on the shelves and read at the first signs of low spirited!


From Isola: « Men are more interesting in books than they are in real life. »

From Amelia: « Life goeson » What nonsense, I thought, of course it doesn't. It's death that goes on; Ian is dead now and will be dead tomorrow and next year and for ever. There's no end to that. But perhaps there will be and end to the sorrow of it. »

From Juliet: « I have an idea for a new book. It's a novel about a beautiful yet sensitive author whose spirit is crushed by her domineering editor. »


Présentation de l'éditeur américain:
Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis ? Un monde insoupçonné, délicieusement excentrique.

Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...). Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle. Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.
Juliet, une jeune écrivaine anglaise débute, par hasard, une correspondance avec les membres d'un club de lecture de Guernesey après la fin de la seconde guerre mondiale. Au cours des lettres échangées, elle se dévoile à ces insulaires ayant vécu les atrocités de la guerre autant qu'ils lui ouvrent leurs coeur sur papier. Une amitié débute, qui poussera Juliet à se rendre sur l'île de Guernesey pour y écrire un livre. Un voyage qui changera sa vie de bien des manières.

J'ai passé un délicieux moment en compagnie de ce livre. Durant mon trajet dans le métro, il m'apportait les minutes d'évasion qui aident à démarrer une journée du bon pied ou à la terminer sur une note positive.
Bien que les sujets abordés dans les courriers n'étaient pas toujours propices à de grands éclats de rire, je me suis pourtant souvent surprise à sourire. Il m'est même arrivée de pouffer à voix haute lors d'échanges entre Sydney et Juliet. Ce livre est de la bonne humeur en boite!
Parfois, les souvenirs de guerre sont douloureusement racontés mais la justesse des mots employés est toujours admirable. On est dans le sentiment sans jamais tomber dans le larmoyant ou la pitié. C'est frais, positif, plein d'espoir et de courage.
J'aurais aimé connaître ces personnages qui comme Juliet, au fil des pages, sont devenus des amis. Qui n'aurait pas aimé participer à une soirée dans ce cercle en dégustant une part de tarte et en sirotant du thé ? Tout au long de ma lecture, j'ai eu envie d'essayer les potions d'Isola et de voir les figurines sculptées par Eli...
J'ai même éprouvé de la nostalgie par rapport à l'absence de correspondance à notre époque. Certes, on communique par emails ou par textos mais ce ne sera jamais aussi agréable à déchiffrer qu'une simple lettre en papier. Ça m'a rappelé des souvenirs de « pen friends » que j'avais lorsque j'essayais d'apprendre une langue étrangère grâce à la correspondance. Mais j'aurai surtout adoré recevoir des histoires de chat d'Oscar Wild.

Même en écrivant ce texte, je repense à cet ouvrage avec un sourire. C'est un livre qui fait du bien au cœur et au moral. Une histoire simple, sur des gens ordinaires qui sont devenus extraordinaires grâce à la lecture de leurs aventures. Un petit bijoux à absolument garder sur ses étagères et à relire au moins signe de cafard!

Wednesday, November 23, 2011


I swear, my life was always totally normal.
Normal house, normal family, normal school. My looks are average, I don't have any superpowers, no one's showing up to tell me I'm a princess—you get the picture. But when my junior year started, something not normal happened. There were new kids at school . . . new kids with a wardrobe straight out of a 19th-century romance novel, and an inexplicable desire to stay at school until sundown.

And on top of that, James Hallowell showed up. James, who stole my sandwiches in fourth grade and teased me mercilessly through middle school. James, who now seems to have the power to make my heart race any time he comes near.
But something weird is going on. Because James rarely goes out during the day. And he seems stronger than your typical guy. And he knows the new kids, all of whom seem to be harboring some kind of deep secret...

Sophie is an ambitious teenager who wants to become the editor of her high school newspaper. Not really popular, rather lonely, she sees her life change with the return of her childhood friend and neighbor: James. Except that the teasing kid is now a very handsome young man super hot which made ​​her heart beat faster. Unfortunately, it does not go outside often and seems to have many secrets. Also his return coincided with the arrival of a new group of strange students. It was enough for Sophie goes hunting to scoop even if curiosity killed the cat!

Many nods to the series or books appear in this novel full of humor. First of all, a tribute to Stephanie Meyers saga: a school close to a forest, a clan of vampires that can not come to school unnotice. The best part was to imagine vampire as a bunch of cosplay characters with sharp teeth. Almost as if the author was making fun of her subject nicely.
The reader can spot some scenes from "Dawson" like the one with the secret code used by James and Sophie to communicate, or the fact that the two teenagers sneak, sneak into each other the room through the balcony.
But it is the quality of the replicas brittle Carolina or teasing exchanges between Sophie and James who can not stop the reader from smiling. As dogs and cats, they are accomplices to have common childhood memories and to be the first crush of each other. Their story is fun, cute and unexpectedly moving.
"Vampire Crush" is taking, fresh and entertaining. Perfect after a day of work to decompress.


In reality our relationship consisted of hair pulling (age six), doll vandalism (age eight), and relentless teasing about my freckles (age eleven).

The only boy who’s ever been in my room is James. (When we were nine and played doctor, I tried to give him an appendectomy with a plastic fork. He chickened out mid-surgery.)

From James: “What bothers you more?” he asks, leaning forward. “The fact that I’m a vampire or the fact that you have me here, sitting in your bedroom, after midnight?

From James: « You can’t kick me more than I’ve kicked myself. »

From James: “Do you know that all the blood in your body just rushed to your cheeks?” he asks. “They’re glowing.”


Traduction de la présentation de l'éditeur américain:
Je jure que ma vie a toujours été parfaitement normale.
Une maison normale, une famille normale, une école normale. Mon physique est banale. Je n'ai pas de super pouvoirs et personne n'est jamais venue me dire que j'étais une princesse-Bref, vous voyez le topo. Mais quand mon année de première a commencé quelque chose de pas normal est arrivé. Il y avait des nouveaux élèves au lycée...Des nouveaux, avec des vêtements tout droit sortie d'une histoire d'amour du XIX siècle et une irrésistible envie de rester jusqu'au tomber du jour à l'école.

Et par dessus tout ça, James Hallowell a pointé son nez. James, qui volait mes sandwich en primaire et qui m'a taquiné sans pitié durant toute cette période. James, qui maintenant semble avoir le pouvoir de faire s'emballer mon coeur dès qu'il s'approche de moi.

Mais quelque chose de bizarre se trame à l'horizon. Parce que James ne sort pratiquement jamais durant la journée. Et il semble plus fort que la plupart des mecs. Il connait les nouveaux venus aussi et ensemble, ils ont l'air de partager un grand secret.

Sophie est une adolescente ambitieuse qui veut devenir rédactrice en chef du journal de son lycée. Pas vraiment populaire, plutôt solitaire, elle voit sa vie changer avec le retour de son ami d'enfance et voisin James. Sauf que le taquin gamin est devenu un jeune homme super hot qui fait battre son cœur. Malheureusement, il ne sort pas souvent et semble avoir de nombreux secrets. De plus son retour coïncide avec l'arrivée d'un nouveau groupe d'élèves. Il n'en fallait pas plus pour que Sophie parte à la chasse au scoop même si la curiosité est un vilain défaut!

De nombreux clins d'oeil à des séries ou des livres apparaissent dans ce roman bourré d'humour. Tout d'abord, un hommage la saga de Stephanie Meyers avec une école proche d'une forêt, un clan de vampires impossibles à manquer avec un côté cosplay chez les protagonistes aux dents pointus. Un peu comme si l'auteur se moquait gentillement de son sujet. On pense aussi à des scènes dans « Dawson » avec le code secret utilisé par Sophie et James pour communiquer, ou le fait que les deux ados se faufilent, en douce, dans la chambre de l'autre par le balcon.
Mais c'est surtout la qualité des répliques cassantes de Caroline ou les échanges taquins entre Sophie et James qui ne peuvent vous empêcher de sourire. Tel chien et chat, ils sont complices d'avoir des souvenirs d'enfance commun et d'être le premier béguin l'un de l'autre. Leur histoire est amusante, mignonne et évolue de manière inattendue.
Sans être un grand roman, il est prenant, frais et distrayant. Parfait pour déconnecter après une journée de travail.

Sunday, November 20, 2011



Their love was meant to be.
When Megan Rosenberg moves to Ireland, everything in her life seems to fall into place. After growing up in America, she's surprised to find herself feeling at home in her new school. She connects with a group of friends, and she is instantly drawn to darkly handsome Adam DeRÍs.
But Megan is about to discover that her feelings for Adam are tied to a fate that was sealed long ago—and that the passion and power that brought them together could be their ultimate destruction.

Megan move from america to a small town in Ireland with her father. On her first day of class, she is irresistibly attracted to Adam DeRis. Despite the warnings of her friends and the strange rumors circulating on the Deris' family about them using magic, Megan can not help wanting to know more about this mysterious young man. Her curiosity led her to discover truths about her own power. She will need to make choices for the well being of humanity and face a lot of dangers ...

This book made ​​me smile, frown and sit up in my seat to lose nothing of the action.
For me, there are three distinct parts in this story. The first, pretty cute and fun about the arrival of a new student to a new school, a new city, a new country.

I enjoyed that the story takes place in Ireland, the richest country full of legends, prone to supernatural tales. We find ourselves in a story more "organic" that the stories of vampires and werewolves in vogue since "Twilight." The reader learns about the power of the 4 elements: earth, air, water and fire. The author leads us to the Druids, magic and spirits. I've loved the super cute crow too! All based on the wonderfully magical atmosphere that Ireland gives off. Good choice to put the luggage of a teenage girl and a globe-trotting father and start a story!
The relationship between Megan and her father are also, charming, humorous and full of respect. Leigh Fallon captures perfectly the atmosphere of this father / daughter duo, even if sometimes the paternal reactions are more fiction than reality. But their complicity is touching. I smiled in the "sex talk" scene... Megan is approached by a father who is embarrassed and caught at his own game by his daughter. It was fun to read!

The second part comes when the light is shed on the distinctive characteristics of the DeRis' Family. To be honest, I was a bit lost in all the explanations. I have almost lost the smile to start frowning. Sometimes, I was back twice to the same line to keep track of the history of "the Carrer of the Mark." Fortunately, the author still managed to catch me, through personal revelations about the past of the characters, as Fionn and Rian.

The third section is reserved to action. It goes crescendo. First with the pressure of Megan's evocation, then with feeling of being followed, monitored and at least, the final scene on the boat.
Without exposing to much of the story, it is fair to say that the reader as soon as he discovers Megan's powers, he expects that she will make full use of them. Nothing too flashy! it is precisely what makes the story credible. Megan is powerful, like Storm in "X-Men", but in the tradition of demonstrations made by Rian, Aine or Adam. Although Adam shows off more of his magical abilities then the others in this volume. And then, just as in "Smallville," the heros have to give plausible explanations to theirs friends, even if they have to lie to not arouse suspicion ...Last but not least, the love relationship between Adam and Megan. It's a cute story but it is true that there was similarities with the couple Bella / Edward...
Their eyes meet and they can not resisit each other: the other is such a drug...
As Edouard, Adam tries to resist but failed to stay away from Megan. Then, he feels guilty to put her in danger. Finally, their love could lead to the end of the world if a solution is not found. I just hope that Adam does not feel the need to go into exile in the next volume...
But again, during the reading, the charm is working. I read this novel with pleasure and the ingredients, although some already known, made ​​me spend a great time. The recipe was simple and effective. I would wait impatiently for the release of volume 2 in 2013 to follow the adventures of these four elements.

From Adam: “This is going to sound crazy, but … from the moment I first set eyes on you I haven’t been able to stop thinking about you.”

From Adam: "I think our destinies are too closely linked to be diverted to a different course."

From Adam: “With you here, I’m ready for anything,” he said quietly, and kissed me softly on my mouth.
From Megane : "How can I separate the two things that make me feel whole?”

From Megane: “I love you so much,” I whispered. “I will be with you always, no matter what.”


Traduction de la présentation de l'éditeur américain:
Leur amour était écrit.
Lorsque Megan Rosenberg débarque en Irlande, tout dans sa vie semble trouver sa place. Après avoir grandi en Amérique, elle est surprise de se sentir à l'aise dans sa nouvelle école. Elle se lit d'amitié avec un groupe d'amis, et elle est instantanément attirée par le beau et ténébreux Adam DeRis.
Mais Megan est sur ​​le point de découvrir que ses sentiments pour Adam sont liés à un destin qui a été scellé il ya longtemps et que la passion et la puissance qui les a rapprochés pourrait conduire à leur destruction.

Megan pose ses valises dans une petite ville d'Irlande accompagnée de son père. Lors de son premier jour de classe, elle est irrésistiblement attirée par Adam DeRis. Malgré la mise en garde de ses amies et les rumeurs étranges qui circulent sur cette famille accusée d'utiliser la magie, Megan ne peut s'empêcher de vouloir en savoir plus sur ce mystérieux jeune homme. Sa curiosité l'amènera à découvrir des vérités sur son propre pouvoir. Elle devra alors faire des choix pour le bien être de l'humanité et faire face à des dangers d'un autre monde...

Ce livre m'a fait sourire, froncer les sourcils et me redresser sur mon siège pour ne rien perdre de l'action.
Pour moi, il y a trois parties bien distinctes dans ce livre. La première assez mignonne, plutôt amusante sur l'arrivée d'une nouvelle élève d'un un nouveau lycée, une nouvelle ville, un nouveau pays.
J'ai apprécié que l'histoire se passe en Irlande dans un pays riche en légendes, propices aux surnaturels. On se retrouve dans un récit plus « bio » que les histoires de vampires et werewolves très en vogue depuis « Twilight ». On part sur les éléments la terre, l'air, l'eau et le feu. L'auteur nous dirige vers les druides, la magie, les esprits et avec un corbeau super craquant en prime ! Le tout se fondant à merveille dans l'atmosphère féerique que dégage l'Irlande. Choix judicieux pour poser les valises d'une adolescente et d'un père globe-trotter.
Les relations entre Megan et son père sont, elles aussi, charmantes, pleines d'humour et de respect. Leigh Fallon a su capturer parfaitement l'atmosphère de ce duo père/fille, même si parfois les réactions paternelle relèvent plus de la fiction que de la réalité. Mais leur complicité est touchante. J'ai souris lors de discussion sur le sexe abordé par un père gêné et qui se fait prendre à son propre jeu par sa fille. C'était rigolo!

La deuxième partie arrive une fois que la lumière est faite sur les spécificités et particularités de la Famille DeRis. Je me suis un peu perdue dans toutes les explications. J'y ai presque perdu le sourire pour commencer à froncer les sourcils. Parfois, je me suis reprise à deux fois pour garder le fil sur l'histoire des "Les Porteurs de la marque" Heureusement, l'auteur est toujours parvenu à me rattraper, grâce à des révélations personnelles sur le passé des personnages, comme Fionn ou Rian.

La troisième partie étant réservée, elle, a l'action. Cela monte crescendo. D'abord avec la pression de l'évocation pour Megan, l'impression d'être suivit et surveillée puis la scène finale sur le bateau. Sans trop en dévoiler, c'est légitime de dire que le lecteur, à la découverte des pouvoirs de Mégane, s'attend a ce qu'elle en fasse pleinement usage. Rien de grandiose, c'est justement ce qui rend le récit crédible. Megan apparaît puissante, un peu comme Tornade dans les « X-Men », mais dans la lignée des démonstrations faites par Rian, Aine ou Adam. Bien que ce dernier reste celui dont on suit le plus grand nombre de manifestations magiques. Et puis, un peu comme dans « Smallville », on donne des explications plausibles à l'entourage amicale pour ne pas éveiller les soupçons...

Dernier point et le plus important, la relation amoureuse entre Adam et Megan. Il est vrai que j'y ai vu des similitudes avec le couple Bella/Edouard. Leurs yeux se croisent et ils ne peuvent se passer l'un de l'autre, telle une drogue...Adam, tente de résister mais échoue à rester éloigner de Megan. Puis, il s'en veut de l'avoir mis en danger. Finalement, leur amour pourrait mener à la fin du monde si une solution n'est pas trouvée. J'espère juste qu'Adam ne va pas éprouver le besoin de s'exiler dans le prochain tome...
Mais encore une fois, durant la lecture, le charme agit. On fond pour les deux tourteaux et l'injustice des choix qu'ils vont avoir à affronter.

J'ai lu ce roman avec plaisir et les ingrédients présentés, même si parfois déjà connus, m'ont fait passer un très bon moment. La recette a été simple et efficace. J'attendrais avec impatience 2013 pour la sortie de la suite des aventures de ces quatre éléments.

Blog Archive